Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Une Vie Changée

Un simple jeu #1

Un simple jeu #1

Notre vision du monde a bien changé aujourd'hui.

Ce lundi 11 septembre, il pleut.

Des torrents et des torrents s'abbattent sur le monde et reflètent le sentiment que tout le monde ressent. De la tristesse, de la peine, du chagrin...

Tous nous anciens problèmes nous paraissant bénins à présent.

Le gouvernement a changé à présent.

Nous n'avons plus nos valeurs fondamentales.

Nous n'avons plus rien, nous n'avons plus nos droits, nous n'avons plus notre liberté, et la fraternité à completement disparu. Au prix de l'égalité. Oui, continuez à croire que l'égalité est importante. Mais pas cette égalité là. Je préfère encore vivre avec des écarts de population immense que vivre sous le Mordame. Au moins, la résolution du problème est simple. Pourquoi s'embeter ? Plus rien pour personne, plus aucune raison de se plaindre ! Les personnes se font tuer arriver à un certain âge pour "l'equilibre". 60 ans était autrefois un age tant attendu, l'age de la retraite. Aujourd'hui c'est l'âge de la mort. On compte les jours craignant le temps. On a peur de la vie qui défile et on ne prend même plus le temps de la vivre. La peine de mort a été restauré. On peut mourir pour une simple pièce d'un centimes. Comme si, ils, considéraient que nos vies ne valaient même pas quelques centimes. Et c'est la réalité de la vie à présent. Notre seul droit est le droit de vivre. Et nous payons pour ceci. Il n'y a plus de guerre, plus de meurtre, plus de gang, plus de viol, plus d'harcelement, plus de vol, plus de dépassement des limites de vitesses, plus rien. Plus de jeux, plus de rires, plus de joie, plus d'amour, plus d'amitié, plus de famille. Plus rien. Tout ceci nous paraissait bien, au début. Quand on croyait... On croyait que tout aller s'arranger, que c'était provisoire. Tout le négatif a disparu de nos vies. Puis nos droits, on commencé, tout à coup, à eux aussi s'estomper. Et au final il ne reste plus rien. Plus de négatif, ni de positif. Le vide. Plus rien n'a sa place aujourd'hui. Plus auscun n'espace n'est libre sur Terre. On raisone comme ça partout dans le monde, et c'est bientot la fin. On a l'intention de se lever. On a l'intention de mettre fin à ce reigne de terreur. On n'a pas l'intention de se laisser faire. Alors encore une fois, lors de cette nouvelle révolution, ce sera les citoyens contre le gouvernement. Et on a bien l'intention de gagner une nouvelle fois la guerre. Ils ne vont pas nous laisser faire. Ils sont près à tout, même à extermminer 100 % de la population si les 100 % se rebellent. Ou à bombarder une ville entière pour tuer une seule personne. Cette rebellion, cette révolution, cette guerre, va être meurtière. Très meurtrière. Surement une des plsu meurtrières de l'histoire. Pour ne pas dire la plus meurtrière. Mais il vaut mieux mourrir en se battant qu'en vivant des vies de chiens que l'on hait car nous avons trop peur de réagir. La chose qui nous motive le plus à agir c'est la conaissance de la fin. Et tout le monde va connaitre la fin. Autrefois, nous ne savions pas quand est ce que nous allions mourir, on se disait que l'on allait peut etre dépasser les 100 ans, mais aujourd'hui... On sait tous qu'à partir de notre naissance nous avons maximum 60 ans, 21 900 jours, 1 314 000 heures, 78 840 000 minutes, 4 730 400 000 secondes de vie, pas plus. Nos vies ont diminuées de moitié. La possibilité d'être un jour immortels à disparu. Dans quelques dixaines, centaines peut etre, d'années, tout ceci sera devenu normal. Les gens vivant jusqu'à 100 ans ne seront qu'une légende parmis tant d'autres. Nous n'auront jamais existé. Nos vies, nos histoires, seront toutes affacées. Et le gouvernement aura gagné. Je ne le laisserai pas gagner. Je ne le laisserai pas nous effacer. C'est dur... De savoir que l'avenir dépend de quelques personnes. De savoir que les autres ne feront rien pour nous aider. C'est dur de voir toutes les personnes autour de nous effrayer. De savoir que nos voisins peuvent nous denoncer. De savoir qu'au moindre doute je vais être tuée. De devoir renoncer à nos vies. De voir disparaitre les personnes que l'on aime.

Je vais tout faire pour les sauver, tout ce qu'il sera en mon pouvoir.

Aujourd'hui, je comprend ce que ressentent les résistants. Ils sont si seuls face au monde. Doivent se cacher pour survivre. C'est dur de ce rendre compte qu'il n'est plus question de vivre mais de survivre.

 

Partie 1 - Prologue // Amandine ROSSATO

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article